1973 : avant l’Arche de La Défense, des miroirs…

0
81
Print Friendly, PDF & Email

VINTAGE FRIDAY. Au début des années 1970, le quartier d’affaires est encore en chantier. Des tours se dressent déjà, le CNIT est là depuis une dizaine d’années, mais l’ensemble manque encore de cohérence. Le ministre de l’Aménagement du Territoire, Olivier Guichard, dont la politique urbaine s’élève alors contre les grands ensembles, a pourtant pris la décision de faire édifier deux immenses bâtiments tout au bout de la perspective qui part des Tuileries. Là où viendra finalement plus tard se dresser l’Arche de la Défense, c’est un projet composé de deux immenses bâtiments incurvés qui est choisi. L’architecte en est Émile Aillaud qui s’inspire du four solaire d’Odeillo (Pyrénées-Orientales) construit depuis trois ans pour imaginer des bâtiments-miroirs…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici