La construction du boulevard périphérique

0
695
Print Friendly, PDF & Email

VINTAGE FRIDAY. 17 août 1966, alors que les parisiens sont en vacances l’immense chantier du périphérique est en pleine activité. Le JT du 20H revient sur le tracé définitif du Boulevard périphérique, nous rappelle les dates de mise en circulation et fait un point sur la construction des grands échangeurs de la Porte de la Chapelle où les travaux sont quasiment terminés alors que le franchissement de la Porte de la Villette ne sera terminé que fin 1966. Construit sur l’ancienne zone de 250 mètres qui séparait Paris de la banlieue au delà des « fortifs » (Fortifications), le boulevard périphérique est long de 34,5 km, comporte 81 ponts, 128 ouvrages d’art, 110 km de glissière de sécurité et est éclairé par 35000 lampes. C’est en 1943 qu’on entend pour la première fois le terme “Périphérique” alors que l’idée même d’un boulevard circulaire date de 1925 soit cinq ans après la démolition des fortifications. En 1954 fut validée la décision de lancer le chantier qui durera 17 ans jusqu’à l’inauguration du dernier tronçon de la porte Dauphine à la porte d’Asnières en 1973. Le coût total du chantier fut de 2 milliards d’anciens francs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici