Des radeaux végétalisés pour purifier l’eau du canal Saint-Martin

0
316
Projet de radeau sur le Canal Saint-martin Creédit: artur Adamiec
Print Friendly, PDF & Email

Katarina Dear, avec son projet de purification des eaux par les plantes, fait partie des lauréates des projets portés par Women4Climate. Son projet de radeaux végétalisés dépollueurs a su séduire la Mairie de Paris qui a l’ambition de rendre la Seine propre à la baignade avant 2024, pour les jeux olympiques. Les radeaux végétalisés, construits à base de matériel recyclé et de fibre de coco, seront recouverts de plantes qui prendront racine dans l’eau sous le radeau. Le choix de plantes comme les roseaux permettent à la fois de créer un nouvel écosystème en attirant insectes et oiseaux et de réduire la pollution de l’air par l’absorption du CO2. Ce nouvel écosystème devait à plus long terme permettre le retour des poissons. Ce système est semblable à celui utilisé dans les piscines naturelles.
Avant de s’attaquer à la Seine, le projet va être testé dès cet été le long du canal Saint-Martin avec une quinzaine de radeaux. Le projet semble avoir évolué puisqu’au départ il devait y avoir uniquement des plantes, la structure du radeau ayant été jugée trop encombrante pour cet étroit canal où circulent des bateaux. Ce nouvel espace végétal va rendre encore plus agréable ce lieu de promenades, pour les visiteurs et les habitants. Dans un second temps des radeaux devraient être installés le long du canal de l’Ourcq. Ce projet est soutenue par la ville de Paris et plus spécifiquement Celia Blauel, adjointe à la Maire de Paris en charge de l’Environnement, du Développement durable, de l’Eau, de la politique des canaux et du plan climat. le budget prévisionnel est de 20.000 euros pour un radeau d’une centaine de mètres carrés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici