La Défense – Cergy Pontoise en aérotrain

0
423
Print Friendly, PDF & Email

VINTAGE FRIDAY. En mars 1971, la réalisation d’une liaison en aérotrain reliant la Défense à la ville nouvelle de Cergy-Pontoise est validée lors d’un conseil ministériel. Ce projet de tracé remplace définitivement le 29 juillet 1971 le projet de ligne qui devait relier l’aéroport de Roissy à celui d’Orly dont le coût de 600 millions de francs a été jugé trop cher. Quand à la ligne Paris Orléans il ne restera que la section construite pour l’expérimentation de ce nouveau moyen de transport.
Trouver des financements ne semble pas un problème puisque des fonds avaient été dégagés pour la construction d’une ligne de RER inscrite dans le schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme de la région parisienne de 1965. Loin des 600 millions de francs de la liaison Roissy Orly, la future ligne de vingt kilomètres doit coûter la moitié de ce budget, soit 300 millions de francs. Dès 1976, la liaison se fera en une dizaine de minutes et le prix du trajet sera de 5 à 7 francs. La ville de Cergy n’hésite pas à mettre en avant l’arrivée de l’aérotrain qu’elle met en avant dans ses plaquettes publicitaires..

Comme on peut le voir dans ce reportage, les critiques s’accumulent et les élus craignent que Cergy ne devienne la ville dortoir de la Defense ou encore que l’aérotrain soit incapable de faire face à la demande et que finalement la ligne RER soit nécessaire. Changement de président en mai 1974, Valéry Giscard d’Estaing, qui ne croit pas dans la technologie de l’aérotrain, décide quelques mois après son élection, de l’abandon du projet et la construction du prolongement de la ligne A du RER. L’aérotrain aura fait prendre beaucoup de retard au développement des transports du Nord-Ouest de la région parisienne et ce n’est qu’en 1979 que la ligne L du Transilien arrivera à Cergy-Préfecture et 1988 avec le prolongement de la ligne du RER A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.