La Métropole du Grand Paris et son rapport de force gauche/droite

1
45
Print Friendly, PDF & Email

Au lendemain des élections municipales, la future Métropole du Grand Paris dessine déjà sa couleur politique. En 2016, elle sera bleue.

En perdant des villes importantes en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne, la gauche dans son ensemble voit son quota de futurs conseillers métropolitains fondre comme neige au soleil. Sur ces 337 conseillers, le rapport de force indique 147 conseillers pour la gauche et 190 pour la droite.
Pour les quatre départements concernés par la Métropole, le détail est le suivant :

  • Hauts-de-Seine : 13 conseillers pour la gauche / 69 pour la droite
  • Seine-Saint-Denis : 46 à gauche / 39 à droite
  • Val-de-Marne : 37 à gauche / 43 à droite
  • Paris : 51 à gauche / 39 à droite

Une extension possible de la Métropole aux comunnes limitrophes qui souhaiteraient y adhérer (Versailles, Sarcelles, Argenteuil…) ne changerait sans doute pas grand chose à ce rapport.

Rappelons que le nombre de conseillers métropolitains est défini de la manière suivante : un conseiller par ville + un autre par tranche de 25 000 habitants.
Pour Paris, le nombre de conseillers est proportionnel au nombre de sièges attribués au conseil municipal.

1 COMMENTAIRE

  1. […] Le rapport de force politique gauche/droite s’est donc totalement inversé au sein de la Métropole du Grand Paris. Comme nous l’écrivions hier, la droite francilienne devrait compter environ 190 conseillers dans la future assemblée contre 147 pour la gauche. Avant ces municipales, dévastatrices pour le Parti socialiste, la gauche pouvait compter sur 185 élus contre 152 à la droite. Si l’on regarde plus précisément, tous les départements sont concernés, mais de manière différente. […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici