La région IDF s’investit à l’international

0
22
Print Friendly, PDF & Email

Le PRIE (Plan régional d’internationalisation des entreprises) est sur les rails. La convention portée par la Région Ile-de-France a été signée le 5 février au Salon des entrepreneurs en présence de Nicole Bricq, Ministre du commerce extérieur.

Fait nouveau, le tour de table réunit également les pôles de compétitivité et les départements, dont les actions de soutien ou d’accompagnent seront versées dans le « pot commun ». La Région est représentée par son Agence régionale de développement (ARD) qui s’apprête à élargir le périmètre de ses activités en devenant Paris Région Entreprises (PRE).

Le PRIE a vocation à élaborer un cadre stratégique et d’actions qui soit partagé et qui s’applique à tous les partenaires de l’internationalisation des entreprises en Ile de France.
Il poursuit trois objectifs stratégiques :

  • Simplifier l’accès des entreprises régionales au dispositif public d’appui à l’export et déployer une plateforme régionale d’accueil et d’orientation pour les entreprises. Cette plateforme a pour objectif de mieux définir le rôle de chacun des partenaires.
  • Organiser un parcours d’accompagnement individualisé pour les entreprises à fort potentiel en vue de les aider à poursuivre et amplifier leur développement à l’international. La Région Ile-de-France et ses partenaires poursuivent l’objectif de proposer une offre de services améliorée et élargie. L’accompagnement et l’offre de services seront différenciés selon le profil et le stade de développement à l’international des entreprises.
  • Se doter d’un cadre stratégique définissant les priorités sectorielles et géographiques structurant l’appui à l’internationalisation des filières.

Le coup d’envoi de la concertation pour l’élaboration du PRIE d’Ile-de-France avait été lancé par Nicole Bricq le 28 février 2013. Les efforts aboutissent aujourd’hui à la mise en place de ce nouveau programme pour les entreprises. Le même dispositif est décliné en régions, de manière similaire. Avec un objectif en ligne de mire, de réduire fortement le déficit de notre commerce extérieur, élevé pour l’occasion en cause nationale, voire patriotique.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici