La Samaritaine perd un îlot

0
17
Print Friendly, PDF & Email

Alors que le recours déposé contre l’un des permis de construire du nouveau projet Samaritaine, celui concernant l’Îlot Seine, avait été levé le 11 avril dernier, le Tribunal administratif de Paris s’est prononcé ce 13 mai contre celui concernant l’Îlot Rivoli (partie qui jouxte la rue de Rivoli).

Le Tribunal estime, en effet, que sa façade ondulante , apparait « dissonante » à côté des immeubles classiques parisiens. La mairie de Paris prend acte du jugement et fera appel, affirmant dans un communiqué « son appréciation de l’insertion harmonieuse de ce projet dans cette séquence de la rue de Rivoli, appréciation partagée par l’Architecte des Bâtiments de France qui avait donné un avis favorable ».

Le groupe LVMH, propriétaire des lieux, prévoit toujours une ouverture en 2016 ou 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici