Le Grand EPF d’Île-de-France mobilise de plus en plus de foncier

0
74
Print Friendly, PDF & Email

Jamais depuis sa création en 2006 puis la fusion en 2015 des différents Établissements publics fonciers de la région francilienne , le Grand EPF n’avait connu un tel niveau de mobilisation du foncier. Au cours de l’année 2016, il a donc cédé pour 402 millions d’euros de fonciers constructibles, qui représentent un potentiel total de près de 9 500 logements.

À périmètre comparable sur un an, les cessions progressent de 20 % et se répartissent de la manière suivante :

  • 257 M€ de cessions fermes représentant un potentiel immédiat de 5380 logements et 230 000 m2 destinés à l’implantation de nouvelles activités économiques,
  • 145 M€ de cessions sous promesses (promesses de vente) qui représentent un potentiel de 4 100 logements.

De leur côté, les acquisitions se maintiennent à un haut niveau avec 334 millions d’euros pour l’ensemble de l’année, y compris celles réalisées dans le cadre des opérations de requalification de copropriétés dégradées (ORCOD). Sur le Bas-Clichy, l’EPF Ile-de-France maîtrise ainsi désormais 270 logements.

Pour Gilles Bouvelot, directeur général de l’EPF Ile-de-France : « Le niveau record de cessions témoigne de la vitalité retrouvée du marché immobilier francilien et de l’efficacité de la fusion des établissements franciliens au 1er janvier 2016. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici