Le STIF veut développer le transport fluvial de passagers

0
89
Print Friendly, PDF & Email

La société Batobus qui organise le transport de passagers par navettes fluviales à Paris s’est entendu avec le STIF pour mettre en place un tarif préférentiel à destination des détenteurs de forfaits Navigo (Navigo annuel et Imagine R). L’abonnement annuel de Batobus de 60 € est ainsi porté à 40 € pour ces détenteurs.

Batobus, filiale de Sodexo, gère aujourd’hui une flotte de de huit bateaux et dessert neuf escales dans Paris avec un trafic de près de deux millions de passagers par an.

La Région Île-de-France veut développer un transport fluvial avant tout prisé par les touristes, sa présidente Valérie Pécresse soulignant que « la Seine est aujourd’hui un axe délaissé par les transports en commun. » Dans ce cadre, le STIF a lancé une étude sur le transport fluvial de personnes qui doit s’attacher à examiner les expériences menées à l’étranger ainsi que les enseignements tirés de l’expérimentation Voguéo menée de 2008 à 2011. Cette dernière qui prévoyait une flotte de bateaux desservant 28 escales entre Suresnes et Vitry avait à l’époque conduit au lancement d’un appel d’offres qui n’avait pas attiré les candidats. Seul Batobus avait rendu sa copie avec une proposition tarifaire de l’ordre de 74 millions d’euros largement au-dessus des prévisions du STIF.

Cette fois, le STIF entend aussi prendre en compte les besoins de « passeurs de rives », c’est-à-dire de liaisons courtes pour aller d’un côté du fleuve à une autre. Et souhaite explorer les possibilités offertes par de nouveaux types de transports innovants tels que « Sea Bubble » qui doit être expérimenté à Paris courant mars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici