Levée du recours pour la Samaritaine

1
236
Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 11 avril, le tribunal administratif de Paris s’est prononcé contre le recours déposé par l’association Société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France (SPPEF) qui contestait les permis de construire accordés par la Mairie de Paris à LVMH, propriétaire des lieux, pour l’ambitieuse restauration de la Samaritaine.

Le tribunal a estimé que ce nouveau plan d’occupation n’était pas incompatible avec le schéma directeur de la région Île-de-France, qui prévoit, entre autres, la limitation du développement des activités de bureaux dans le centre historique de Paris. Le projet de LVMH prévoit en effet la reconversion des anciens grands magasins en un programme mixte combinant bureaux, commerces, logements sociaux, crèche et hôtel de luxe. Le tout pour un investissement d’environ 460 millions d’euros.

Fermée depuis 2005, la Samaritaine ne devrait rouvrir qu’en 2016 ou 2017. S’appellera-t-elle encore Samaritaine ?

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici