Pour le maintien intégral du Grand Paris Express

0
3376
Print Friendly, PDF & Email

Un collectif de maires d’Ile-de-France,dont la maire de Paris Anne Hidalgo, Patrick Ollier et Jean-François Vigier s’adressent à Emmanuel Macron dans une tribune publiée mardi dans Le Monde. Ils demandent au président de maintenir dans son intégralité le projet d’extension du réseau Grand Paris Express. Les signataires précisent que « le Grand Paris Express ne produira ses effets bénéfiques que si la boucle est bouclée, que s’il est réalisé dans son entièreté et dans les délais fixés » et indiquent que « L’argument du financement invoqué par le gouvernement (entre 28 et 35 milliards d’euros) ne peut suffire quand on sait que le Grand Paris Express n’est pas indexé sur les crédits budgétaires de l’État et que, dans un système similaire, nous avons terminé de payer le métro parisien actuel en 1973, soit 73 ans après la mise en service de la première ligne ». Ainsi « La lutte contre la pollution, l’accès à la mobilité pour tous les habitants, le développement économique et le développement à moyen et long terme d’une ville plus vertueuse et plus inclusive ne sauraient être sacrifiés sur l’autel du seul critère de Bercy ». La secrétaire d’État, Brune Poirson, avait indiqué fin octobre que le gouvernement annoncerait bientôt le calendrier retenu pour la construction de ce projet qu’il jugeait indispensable au développement du Grand Paris, mais qu’il allait falloir tenir compte compte des « surcoûts très importants apparus au cours des trois dernières années ». Argument qui avait déjà été réfuté fin septembre par philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris. Reste que de nombreux élus locaux qui attendent avec impatience l’arrivée de ces nouvelles lignes sont très inquiets de voir certains projets suspendus ou supprimés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.