Métropole du Grand Paris : Roger Karoutchi veut un moratoire

0
24
Print Friendly, PDF & Email

La débâcle municipale et la perte de la gouvernance métropolitaine avérées pour la gauche, les couteaux commencent à sortir pour réclamer la révision du texte de loi instituant la Métropole du Grand Paris. Le premier à dégainer est Roger Karoutchi. Le sénateur UMP des Hauts-de-Seine a demandé lundi 31 mars la mise en place d’un moratoire sur cette loi et la négociation d’un nouveau texte plus respectueux « des libertés locales ».

« Ainsi donc, les ambitions de Bartolone, Le Guen et autres socialistes pour présider la métropole du Grand Paris ont été balayées par la débâcle du PS aux municipales en proche couronne parisienne », écrit Roger Karoutchi dans un communiqué. Poursuivant par : « La droite et le centre sont majoritaires seuls avec plus de 180 sièges sur 350. Les opposants à la métropole, à droite, au centre ou au PC, représentent aujourd’hui les deux tiers des sièges de la future métropole. Le gouvernement doit donc revoir sa copie. Il faut impérativement geler l’application d’un texte ne respectant pas l’autonomie des communes, la réussite des intercommunalités, l’existence des départements. Le prochain gouvernement doit accepter de renégocier un texte plus respectueux des collectivités et des citoyens et d’écouter la colère de ceux pour qui la création d’une strate métropolitaine supplémentaire signifiait surtout plus d’impôts, plus de contraintes, plus de règlementations tatillonnes. »

Il pourrait bien être entendu, tant la mise en place de la Métropole par sa mission de préfiguration en cours d’élaboration va se complexifier avec la nouvelle donne politique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici