Réélu président de l’AIGP, Pierre Mansat réaffirme son rôle de cheville ouvrière de la métropole parisienne

0
228
Print Friendly, PDF & Email

Comme prévu, Pierre Mansat a été réélu le 11 juillet à la présidence de l’Atelier international du Grand Paris (AIGP) par son Conseil d’administration. En poste depuis juillet 2011, il avait alors succédé à Emmanuel Raoul. Cette réélection ouvre, selon Pierre Mansat, une nouvelle ère pour l’institution et ses 14 équipes d’architectes : un AIGP 3 « dont le Conseil scientifique aura désormais pour tâche essentielle de contribuer à l’élaboration et la mise en œuvre du Projet métropolitain du Grand Paris. » Au mois de juin, l’AIGP avait publié un document sur ce projet, intitulé « 12 clefs pour inventer le Projet métropolitain du Grand Paris ». Présenté comme un manifeste, il devrait donner lieu cet automne « à des ateliers territorialisés et des séminaires qui nourriront le Projet métropolitain. »

L’AIGP réaffirme ainsi son rôle à l’articulation de la création de la Métropole du Grand Paris, en lien avec Paris Métropole, l’APUR, l’IAUIdF et la Préfecture de région. Pierre Mansat, « créateur » de Paris Métropole, réaffirme le sien comme cheville ouvrière de la Métropole.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.