Une loi adoube CDG Express

0
63
Print Friendly, PDF & Email

Juste à temps pour d’éventuels Jeux olympiques ? L’un des serpents de mer du Grand Paris, CDG Express, est désormais affublé d’une loi. Celle-ci est parue au Journal Officiel le 29 décembre. Elle fixe la mise en route de cette liaison ferroviaire rapide entre l’aéroport Charles-de-Gaulle et la gare de l’Est à fin 2023.

Elle permet aussi à l’État « de confier à une société de projet – filiale à créer entre SNCF Réseau et Aéroports de Paris, et le cas échéant un tiers investisseur – la mission de conception, de construction, de financement et d’entretien de l’infrastructure », selon le communiqué du ministère des Transports. L’État choisira aussi l’opérateur ferroviaire qui aura pour mission d’exploiter ce service de transport.

Souvent fluctuant, le coût du projet est dorénavant fixé à 1,7 milliard d’euros. Il sera financé « sans subvention publique », son montage financier reposant principalement sur les recettes de billetterie à venir. La taxe sur les billets d’avion qui devait voir le jour en 2017, nécessaire pour compléter le financement du projet, a été repoussée à 2024, une fois la liaison mise en service.

Le chantier est prévu pour démarrer en 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici